Certains des plus puissants dentre nous admettent que notre système technique, économique et politique est pour lheure incapable de faire face à la catastrophe écologique que ce système lui-même engendre.
Félicitions à eux et merci à tous pour votre participation!
Et je ne parle même pas de se poser la question des conséquences de cette nature ( plus vite on vide un verre, plus vite il est vide, etc.) Tous ceux qui prétendent nous gouverner devraient désormais être sommés de dire si, oui ou non, ils admettent laxiome suivant.
Attention jeu-concours réservé exclusivement aux membres du JDG ( par ici linscription ).Aujourdhui, cest en partenariat avec, kingston que nous vous proposons de gagner des petites clés USB de 8Go, dont une de 4Go édition limitée sortie à loccasion de lannée du Lapin en Chine!Ne peut-on admettre que le modèle de développement dont la S ociété du spectacle nous matraque la caboche est foncièrement anti-démocratique, puisquil est inextensible à lensemble de lhumanité?Nayant pas le cœur à lironie, je nai pas demandé depuis quand madame Keller et le professeur Jouzel étaient devenus objecteurs de croissance.Bien quil soit encore temps dagir, la fenêtre dopportunité est limitée, et se réduit. .Réciproque de la régression : si nous ignorons complaisamment que la grande barrière de corail ou que les forêts des Rocheuses sont en train de crever, cest parce que nous croyons ny rien pouvoir, et cest aussi parce que (ce qui revient au même) la nature.Citroën Picasso / Jirai où ça me chante, on dit que cest trop beau, nous sommes collectivement piégés par cette effectuation la plus triviale de la puissance.
La complaisance, lambiguïté et la pusillanimité de lOccident envers ses sponsors continuent.
Bonne chance à tous!
Jai juste dit ceci : quil mapparaît aussi logique quindispensable de repenser la politique à partir du constat de la finitude de notre bas monde.
Partagez, theatre casino lac leamy plan patriott nouveau navigateur web, appuyer sur entrée pour lancer la recherche.
Extrait dune présentation de l «ultra-irréalité» par le romancier chinois Ning Ken : «Les êtres humains sont devenus aussi complexes et dotés dautant de facettes que la surface dun diamant taillé à la machine.Quelquun dans le public, ravi, a entendu : «Décroissance!» (un mot que je navais pas prononcé).Le cancer djihadiste nen finit pas de métastaser.A quelque exceptions, aucun de ces héritiers ne sattarde à considérer la nature du premier facteur limitant de la multiplication des petits pains de lEtat providence : la disponibilité croissante de sources bon marché dénergie. .(Léconomie/Lécologie) Signaler ce contenu comme inapproprié Pages : 1.Je nai pas répondu quen économie, lorsquil sagit de croissance, on parle dune chose unique et bien précise.Elle et Jean Jouzel sont tombés daccord pour expliquer queux, ce quils voulaient, ce nétait pas la croissance du PIB, mais la croissance de lemploi, du bien-être, etc.La plupart dentre nous ne connaît ou ne fait que subir le chemin le plus trivial deffectuation de notre puissance.Pour tenter votre chance et gagner une de ces clés USB, il suffit de laisser un message dans les commentaires de ce billet.Jusquici, nous lavons eue plutôt sweet and easy de ce côté du monde.Jai tenté lexpérience lautre jour au Sénat, lors dune table-ronde sur le climat à laquelle javais lhonneur dêtre invité.Et je nai pas lâché que le déni commence lorsquon tord le sens des mots.Le néo-libéralisme de la droite? .





Qui accepte un tel axiome doit bien vite considérer les chemins rationnels qui souvrent à partir de lui.