Dans certains états, le Powerball est interdit.
Elle a joué le 6, le 7, le 16, le 23 et le 26, avec un numéro poker sur machine a sous complémentaire, le 4, seul parmi les 233 millions de grilles achetées.
Lhomme de 45 ans, qui se battait au"dien pour nourrir sa famille et avait fait face à lincendie de son magasin et le cambriolage de sa maison, a immédiatement décidé darrêter de travailler.
Les Français peuvent aussi tenter leur chance.Sauf dans 6 états.Ces deux derniers records laissent donc présager une année 2013 pleine de gros tirages, dépasseront-ils cependant le jackpot record de 656 millions de dollars offert par la loterie américaine Mega Millions en mars 2012.Jeudi matin, les télés américaines faisaient déjà le pied de grue dans la rue avant louverture du commerce.Attention au passage: assurez-vous que votre ticket sera bien pour le tirage de ce mercredi soir et non pas pour les tirages suivants.Le Power Play a été changé pour offrir une option de multiplication fixe, doublant le deuxième prix à 2 millions de dollars et multipliant par 2 à 10 tous les autres prix secondaires.Vous leur payez un ou plusieurs tickets de loterie (beaucoup plus cher que le prix initial aux Etats-Unis) et l'entreprise de jouer pour vous et de vous reverser vos gains.Cependant, certains autres états "autorisent les gagnants à créer des sociétés à responsabilité limitée, de sorte que lorsque leurs noms sont annoncés, ce sont les entreprises et non les individus qui sont identifiés", précise NBC News.A la base, Powerball ne vous reversera que 868 millions de dollars (un peu moins de 800 millions d'euros moins les 30 que le fisc américain va récupérer, comme l'explique, wired.
Le second prix lui, sera toujours multiplié par deux, passant à 2 millions en cas de Power Play.
ABC donne l'exemple d'un gagnant vivant à New York, qui se verra ponctionner 8,8 par l'état de New York et 3,9 par la ville.
Les Américains se pressent donc dans les stations services et les magasins qui vendent des tickets de loterie.
Le fisc américain prélèvera donc 25 de la somme remportée par un résident américain (qui possède un numéro de sécurité sociale ou un numéro de contribuable) avant même que le gagnant ne récupère son.
Ainsi, c'est entre 1 et 69 que les joueurs doivent maintenant choisir leur combinaison principale (contre 5 précédemment) et 1 et 26 pour le numéro Powerball (contre 35 précédemment).Mais linformation était fausse.Les jackpots historiques du Powerball des USA comptent : 365 millions de dollars partagés entre huit personnes en février 2006, 340 millions de dollars gagnés par une famille en décembre 2002, et un prix de 314 millions de dollars en août 227.Dans le second, le gagnant devra payer des impôts chaque année.Il ne s'agit pas de sites officiels américains, même s'ils ne sont pas techniquement illégaux.La plupart des Etats utilisent les bénéfices de la loterie pour financer des programmes gouvernementaux servant des initiatives éducatives ou des efforts communautaires.M, le plus connu d'entre eux, a déjà fait gagner plusieurs millions à un étranger.