direction de la Suisse.
Puis, le, Salins est rattrapé par le sort : un incendie ravage une grande partie de la ville.Manifestations culturelles et festivités modifier modifier le code La plus importante manifestation organisée à Salins-les-Bains a lieu traditionnellement lors du week-end de l' Ascension.Lire la suite, jordan Michèle 7 rue Comte des Permission 01220 Divonne-les-Bains.Le fonctionnement administratif de la saline est renforcé avec la création de différents postes dofficiers spécialisés, avec à leur tête un pardessus.Salins-les-Bains doit son nom à ses sources salées.
Au niveau de cet affleurement, deux calcaires d'époques différentes sont en contact : les calcaires blancs du Bathonien et les calcaires roux de l' Aalénien (qui expliquent le nom de «Roche pourrie.
1 portail DES CITÉS DE caractÈRE bourgogne-franche-comtÉ Arrêté du 8 décembre 2009.
Le pouvoir central s'éloigne et la saline est moins comment percevoir ses gains du loto bien entretenue.
En 1790, lors de la création des cantons, districts et départements, la ville n'est pas choisie pour être le chef-lieu du nouveau département du Jura malgré ses souhaits.
Bichet et Campy 2008,. .Sports modifier modifier le code Clubs modifier modifier le code Salins-les-Bains est le site phare pour la pratique du vol libre en Franche-Comté, avec trois sites de décollage environnants, dont le plus important est le mont Poupet.Cliquez sur une vignette pour lagrandir.Reconstruite au xiiie siècle, l' église collégiale Saint-Anatoile est un témoin remarquable de l' architecture gothique en Franche-Comté.Les sauniers de Salins-les-Bains tirent le sel une dernière fois en 1962 ; ceux de Montmorot ferment le bal en 1966.Malgré quelques périodes temporaires de rassemblement gagner de l'argent via youtube des deux parties de la ville, il faut attendre 1497 pour voir leur réunion définitive.La ville a également longtemps été renommée dans le domaine du basket-ball.À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l' Insee.Abandonnés à la végétation depuis une cinquantaine d'années, les abords et les remparts du fort Saint-André font l'objet de travaux de défrichage réalisés par une association de bénévoles.L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793.En 2011, le club refuse la montée en Nationale 3, toujours pour des raisons financières.

La ville dépend donc désormais de ses voisines, notamment Dole pour le tribunal d'instance et le conseil de prud'hommes, Lons-le-Saunier pour le tribunal de commerce, le tribunal pour enfants, la cour d'assises et le tribunal de grande instance, ainsi que de Besançon pour la cour.
Le régime torrentiel des cours d'eau et les fortes pentes entraînent une érosion importante, pouvant générer des glissements de terrain 12,.